Pourquoi des fablabs libres ?

Intervenant(s) :

  • Langue : Français
  • Niveau : Débutant
  • Type d'événement : Conférence
  • Date : Jeudi 6 juillet 2017
  • Horaire : 16h20
  • Durée : 40 minutes
  • Lieu : Room A 012 Hybridation

Vidéo : https://rmll.ubicast.tv/videos/salle-a-012-hybridation-06-07-17-162924_21848_part239_27386/

Fil rouge : Esthétique du libre
Public cible : GeeksGrand public

L’idée à l’origine de l’invention des fablabs était de regrouper en un lieu les outils et les compétences pour permettre de fabriquer à peu près n’importe quoi en passant directement de l’idée au prototype.
Depuis, le fablab est devenu à la mode et il s’en crée de partout et de toute sorte. Certains y voient un avenir prometteur, parlent de nouvelle révolution ou de hacquer le capitalisme ; alors que d’autres n’y voient qu’un lieu permettant aux “geeks” de fabriquer des gadgets inutiles et polluants. Énième émanation d’une société consumériste ou réelle rupture déjà en voie de récupération par l’industrie ?
Nous discuterons de tout cela, et surtout de pourquoi nous pensons que sans le Libre, les fablabs ne pourront pas jouer leur rôle d’émancipation et de réappropriation de la technologie par le plus grand nombre.

Chantier Libre
ChantierLibre c’est un fablab et un groupe d’utilisateurs de logiciels libres, créé il y a quatre ans dans le département de la Loire près de Roanne. Nous sommes une association loi 1901, et nous avons comme objectif « la réappropriation critique de la technologie pour le changement social« , rien que ça .
Les adhérents peuvent utiliser nos machines, échanger, discuter pour fabriquer, transformer, réparer ce qu’ils veulent et surtout apprendre en faisant, apprendre les uns des autres et passer du bon temps. Nous tentons aussi d’aller un peu plus loin, de donner du sens et de créer du discernement, « fabriquer, oui mais pourquoi ? ». C’est aussi dans ce sens que nous faisons la promotion du Libre, logiciel mais aussi culture et matériel.

Matthieu Dupont de Dinechin / viralata
Architecte spécialisé en construction écologique, j’ai découvert le Libre grâce à Blender dont je suis resté un grand fan. Militant de l’utilisation des logiciels libres et passionné de bidouille, j’ai donc fondé le fablab Chantier Libre pour conjuguer ces passions et parce que bidouiller à plusieurs c’est bien plus amusant.