Et si le développement du logiciel libre était d’abord une affaire de sciences humaines ?

Intervenant(s) : Jean-Philippe MENGUAL

  • Langue : Français
  • Niveau : Débutant
  • Type d'événement : Conférence
  • Date : Mardi 4 juillet 2017
  • Horaire : 14h00
  • Durée : 40 minutes
  • Lieu : Room A 012 Hybridation

Vidéo : https://rmll.ubicast.tv/videos/une_affaire_de_sciences_humaines_06743/

Public cible : AccessibilitéDécideursGrand public

Les défenseurs du logiciel libre trouvent souvent leur adversaire dans ceux promouvant les licences privatrices, les formats fermés, les réglementations, etc. Ils admettent une difficulté à communiquer auprès du grand public mais l’effort qui est pratiqué s’essouffle souvent trop vite. La seule distribution qui a commencé à ouvrir le libre au public a été fondée par un entrepreneur.

Mais à bien regarder certains dossiers clés (accessibilité par le logiciel libre, quelques migrations), il est facile de découvrir que la difficulté du libre pour s’étendre est d’abord une affaire de sciences humaines. Incapacité à se définir comme facteur d’inclusion, à rassurer les néophytes, à leur offrir des solutions à leurs attentes consuméristes, comment le libre peut-il mieux prendre en compte ces réalités ? Quel rôle doit avoir le lobbying politique face à la recherche en psychologie, voire psychologie des organisations ? Comment aller chercher de nouvelles forces pour promouvoir et pas seulement montrer un savoir-faire (exemple de Véronique Bonet) ?

Jean-Philippe MENGUAL
Linuxien depuis 2004, il est administrateur de Liberté 0 aujourd’hui et d’accelibreinfo. Il participe depuis 2008 à de nombreux projets liés à l’accessibilité des logiciels libres (groupe de l’April, traductions, QA de Libreoffice). Depuis 2015, il a fondé le projet Hypra qui vise à promouvoir auprès du g !and public et notamment dans le secteur de la déficience visuelle le logiciel libre, pour en tirer tous les bénéfices et l’aider à changer d’échelle.

titre documents joints

Transcription (Texte - 42.3 ko)