43 252 003 274 489 856 000 portraits en devenir

Intervenant(s) : Michel Guerin

  • Langue : Français
  • Niveau : Débutant
  • Type d'événement : nature code exp
  • Date : Lundi 3 juillet 2017
  • Lieu : Hall Telecom
Fil rouge : Esthétique du libre
Public cible : Art LibreGrand publicToute La Semaine

Le concept des licences libres peut se comprendre par comparaison. Ainsi, l’exemple de la cuisine est celui que l’on retrouve le plus fréquemment. Deux cuisiniers : l’un partage sa recette pour en permettre l’amélioration, la redistribution ; l’autre la garde secrète, la protège, et n’en permet (éventuellement) qu’une dégustation (utilisation).

Ce modèle me paraissait lacunaire dans le sens des réinterprétations possibles, je voulais que l’on puisse comprendre qu’une modification n’implique pas forcément l’ajout ou le retrait d’un élément, mais une redéfinition totale de l’objet. Le cube de Rubick est ce modèle. Deux versions disponibles. L’une – que j’appellerai version « privatrice » – ne permet qu’une fonction basique de ce cube : jouer avec. L’autre – que j’appellerai version « libre » – possède les mêmes propriétés que le cube précédant, à cela près que vous avez la possibilité de le démonter : le champ des possibilités vient de se décupler. Il ne s’agit pas uniquement de pouvoir reformer le cube une fois celui-ci mélangé, de le réinitialiser pour une autre chance : il s’agit de pouvoir en étudier le système, de le réparer ou l’améliorer ; d’en faire un autre, ou même, d’en faire autre chose.

C’est dans la possibilité de cette autre chose qu’est née 43 252 003 274 489 856 000 portraits en devenir.

Cette installation prend la forme d’un atelier d’estampe, portable et participatif. J’invite les personnes à venir prendre part à la création d’une œuvre. Il s’agit à l’image du mashup, de transformer une base, de la mixer en tournant les faces du cube, pour créer une œuvre nouvelle.
À cette occasion je détaille tous les tenants et aboutissant de ce travail, en expliquant chacun des choix qui m’ont amenés à créer cette pièce, et tente dans la mesure de mon savoir, de véhiculer tout ce j’ai appris sur la technique de la gravure.

Il s’agit là d’une œuvre complexe abordant de multiple thèmes, et dont la synthèse met en exergue la difficulté de créer une œuvre entièrement libre et légal.

Chaque estampe est accompagné d’un certificat d’authenticité (à imprimer soi même) :

« Le présent certificat atteste que l’estampe – issue de la collection "43 252 003 274 489 856 000 portraits en devenir" – est une œuvre originale tirée directement en noir, de plusieurs planches entièrement exécutées à la main par l’artiste, ne répondant pas aux obsolètes critères légaux, non numérotée et non signée, ne faisant, à priori, pas partie d’un tirage limité. Ce certificat atteste en outre que l’œuvre est libre et que vous en êtes le co-auteur : vous pouvez la copier, la diffuser et la modifier selon les termes de la licence ArtLibre (http://www.artlibre.org) »

Michel Guerin
Creer / Copier / Transformer / Diffuser - Copyleft Attitude

Développer / Echanger / Coopérer / Transmettre - Commons Attitude

http://michelguerin.fr/